Sur le chemin mouvementé de la création,

J'ai dabord trouvé le dessin, qui par une simple ligne,

Trace un avant et un après, comme un départ.

Est venue la peinture, à l'eau bien sur,

Parce que l'eau c'est la vie, qui crée la surprise.

Et comme surprise, j'ai découvert le pastel:

Révélation, le prolongement des doigts en couleur.

Ma spontanéité avait trouvé son médium.

Et comme le chemin de la création aime se jouer,

De celui qui l'emprunte.

Et lui présenter des choses qui le dépasse,

J'ai découvert la fresque.

 Rien qu'à l' évoquer , j'imagine des formes

 Se dessiner à la lumière des flammes sur les parois

 Des grottes de nos lointains ancêtres.

Ou des moines artistes, peindre ce que leur inspire

les histoires sacrées au son des chants de leur frères.

La fresque se renouvelle à chaques époques.

Par elle, c'est se trouver entouré de visisons peintes,

Comme dans un film qui se laisse découvrir doucement.

Ce chemin, j'ai envie de le suivre , parce qu'il me nourrit ,

 Il me questionne, et qu'on y fait des belles rencontres.

igor Mouret